Bordeaux 2017? Des vendanges précoces, une très petite récolte, un millésime de qualité !

 

  • La récolte 2017 a été  grandement impactée par le gel, qualifié d’ historique,  de fin avril et par les forts orages de grêle qui se sont abattus, fin août, sur certaines appellations.
  • Un volume en baisse de 40 à 50% par rapport à 2016 (pour mémo volume récolte 2016 : 5,77 millions d’hectolitres). Les déclarations de récolte connues en fin d’’année permettront de le déterminer avec précision.
  • Une avance des dates vendanges de 10 à 15 jours par rapport à la moyenne des dernières années. Cette précocité s’explique par un début d’année particulièrement sec, un printemps chaud et très ensoleillé.
  • Des vendanges souvent à plusieurs vitesses, pour ceux qui avaient encore des raisins sur pied, en raison de décalages de la maturité engendrés par le gel.
  • Des vendanges rapides, qui se sont majoritairement déroulées sur le seul mois de septembre.
  • Un joli millésime pour les vins blancs comme pour les vins rouges

Les vendanges pour les blancs  ont débuté le 21 août.

Vendanges à Léoville Poyferré

Sur les parcelles les plus précoces, les vendanges des blancs secs (cépage Sauvignon) ont débuté semaine du 21 août, pour s’intensifier à partir du 28 août.  Elles se sont généralisées à partir du 4 septembre et se sont poursuivies avec les sémillons. Ces vins blancs sont frais, vifs et très expressifs.  Un très beau millésime de blanc.

Début septembre pour les rouges

Les vendanges des rouges ont commencé début septembre pour les Merlots précoces et se sont généralisées à l’ensemble des merlots à partir de la mi-septembre. La récolte des cépages Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon a débuté la 3ème semaine de septembre. Le peu de vin rouge produit se présente avec une belle expression aromatique, de la couleur, du fruit et de la fraîcheur. En bouche, ces vins sont souples ronds et équilibrés. Un joli millésime de rouge en perspective.

Le 26 septembre,  pour les liquoreux

Les vendanges des liquoreux ont démarré le 26 septembre. Pratiquées en plusieurs tries, elles se sont majoritairement déroulées sur les derniers jours de septembre et premiers jours d’octobre. Les Sémillons, cépage roi des liquoreux, ont bénéficié de belles conditions météo favorisant la concentration et la richesse aromatique.

Que  faut-il retenir de 2017? 

Janvier : prédominance d’un temps sec et ensoleillé, les pluies sont très déficitaires. Le soleil généreux offre un bonus de 37 heures par rapport à la valeur saisonnière.

Février : ensoleillement légèrement déficitaire, mois très doux. Les pluies cumulées sont conformes à la normale.

Mars : mois très doux avec une température moyenne mensuelle de 12.2°C, soit 2°C au-dessus de la normale. La pluviométrie mensuelle est très proche de la normale. Malgré de belles journées en fin de mois, l’ensoleillement est déficitaire de 15%.

AVRIL : gel historique : le vignoble a été lourdement frappé par des épisodes de gel successifs, les 20 et 21 avril, puis les 27 et 28 avril (gelée tardive). Au total, plus de la moitié du vignoble a été sévèrement touché, avec des taux allant de 20% dans certaines propriétés jusqu’à 90 à 100 % pour celles situées dans les zones les plus exposées.

Mois très sec (déficit de précipitations de 73%) et largement ensoleillé. Le soleil offre un bonus de presque 100 heures qui place avril 2017 au 4e rang des mois d’avril les plus ensoleillés des 50 dernières années. Les nuits sont particulièrement froides en fin de mois.    Au début du mois la croissance végétative prend de l’ampleur.  En fin de mois, le gel anéantit une bonne partie du vignoble.

MAI : Mois chaud et ensoleillé. Les précipitations sont déficitaires de 20%. Les températures moyennes sont excédentaires du 10 au 17, puis du 22 au 31. Le soleil offre un bonus de plus de 45 heures. La floraison été très rapide et homogène. Elle s’est déroulée la dernière semaine de mai.

Juin :  mois relativement frais avec de nombreuses et parfois fortes averses orageuses. Ensoleillement généreux. Mi-juin, début de la nouaison. 

Juillet : mois sec, les pluies sont déficitaires de près de 50%. L’ensoleillement est inférieur de 25% par rapport à la moyenne saisonnière et les températures sont conformes.  La véraison  s’est bien  déroulée du 25 juillet au 5 août, en fonction des zones. Sur les parcelles gelées, les stades phénologiques ont bien progressé et semblent vouloir rattraper celui des parcelles épargnées par le gel.

Août :  temps chaud et sec. Ensoleillement supérieur à la normale. Durant cette période de maturation,  de forts orages de grêle,  surtout dans l’AOC Graves (27 août), ont détruit de nombreuses grappes. Début des vendanges le 21 août 

SEPTEMBRE : mois relativement frais et ensoleillement déficitaire. Les précipitations sont proches de la normale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Auteur : Pascal Jassogne

Journaliste, chroniqueur, oenologue, zytologue et amateur de tout ce qui se boit mange ou se consomme. Grand ami de Bacchus et Gambrinus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s