En route vers Pékin

Le Concours Mondial de Bruxelles, le seul concours itinérant au monde, a également pour particularité d’être le seul à réaliser des contrôles qualitatifs sur les vins médaillés. En 2018, le Concours Mondial de Bruxelles fera halte dans le district de Haidian à Pékin.  Ce 25e Concours Mondial de Bruxelles se tiendra du 11 au 13 mai 2018  et  est organisé avec le soutien du Gouvernement municipal de Pékin et du Beijing International Wine and Spirit Exchange (BJIWSE), entreprise impliquée dans le commerce du vin avec une clientèle aux quatre coins du globe.

Pour la première fois de son histoire plus de deux fois décennale, ce concours itinérant a sélectionné un pays hôte situé en dehors de l’Europe. Cette décision a été annoncée lors de la clôture de l’édition 2017 lorsque le maire de Valladolid, Oscar Puentes, a remis solennellement le verre de vin officiel du Concours Mondial à Mingjie Chen, adjoint au maire du district de Haidian à Pékin.img_2755_34464451486_o

  « La Chine est sans nul doute le pays où le secteur du vin se développe le plus rapidement en termes de production et de consommation, a commenté Baudouin Havaux, président du Concours Mondial de Bruxelles. La Chine est devenue la première destination export de certains des principaux pays producteurs de vins au monde. Les organisations professionnelles s’y implantent, ouvrent des bureaux régionaux et établissent des réseaux commerciaux. Les taux de croissance y sont plus élevés que sur tout autre marché. Avec 847 000 hectares de vignes, la Chine se situe désormais au deuxième rang mondial en termes de superficies plantées (l’Espagne se positionnant au premier rang, la France au troisième). Notre positionnement de premier plan parmi les concours internationaux nous oblige à surveiller de près les tendances du marché. Ayant observé le développement dynamique du marché chinois, nous avons décidé qu’il était grand temps que nous ciblions cet acteur majeur. »

L’adjoint au maire du district de Haidian à Pékin, Mingjie Chen, soutient le Concours depuis que le début des négociations en vue de l’accueil du Concours par la Chine. Les organisateurs affirment qu’il s’agira de la plus grande dégustation jamais organisée dans ce pays. Ce sera la première fois qu’un concours de cette envergure se tiendra en Asie. En faisant une halte en Chine, le Concours Mondial permet aux participants de découvrir le marché du vin le plus dynamique de la planète, tout en s’ouvrant à de nouveaux horizons culturels. En 2017, le nombre d’échantillons chinois au CMB a fait un bond de 112,5% par rapport à 2016, et de 250% depuis 2015. Selon l’Organisation internationale de la Vigne et du Vin (OIV), la superficie du vignoble chinois est toujours en progression (+17 000 ha entre 2015 et 2016), et ce pays continue de constituer « le principal pôle de croissance du vignoble mondial»La Chine représente le cinquième pays consommateur de vin au niveau mondial (après les USA, la France, l’Italie et l’Allemagne), le 5e pays importateur de vin en volumes et le 4e en valeur (l’écart se réduisant avec l’Allemagne). La demande intérieure chinoise « a le plus contribué à la croissance des échanges en 2016 ».

Crédits Photos: www.concoursmondial.com

 

 

Publicités

Auteur : Pascal Jassogne

Journaliste, chroniqueur, oenologue, zytologue et amateur de tout ce qui se boit mange ou se consomme. Grand ami de Bacchus et Gambrinus.

Une réflexion sur « En route vers Pékin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s