Sainte-Foy Bordeaux devient le cinquième membre des Côtes de Bordeaux

C’est désormais officiel. L’Union des Côtes de Bordeaux compte un cinquième membre. L’arrêté validant l’intégration de «Sainte-Foy Bordeaux» au sein de l’AOC  Côtes de Bordeaux, aux côtés des 4 autres appellations : Blaye, Cadillac, Castillon, et Francs, est paru au journal officiel le 24 novembre dernier. C’est la première fois, depuis la création de lUnion des Côtes de Bordeaux en 2007, que l’on procède à un changement. Désormais, outre Blaye, Cadillac, Castillon, Francs, Sainte-Foy Bordeaux rentre dans ce système d’appellations. La production des Côtes de Bordeaux est principalement tournée vers les vins rouges (97%), gourmands, élégants, ronds et structurés.

Il a fallu 7 longues années pour que ce projet aboutisse. Stéphane Héraud, président de l’Union des Côtes de Bordeaux témoigne: 

stephane_heraud__cotes_de_bordeaux__065848700_1747_24032016 «Réflexion, négociations avec la commission d’enquête nommée par l’INAO, rédaction d’un nouveau cahier des charges, d’un nouveau plan d’inspection, avec Quali-Bordeaux, révision des statuts… telles sont les étapes que nous avons dû franchir une à une pour préparer l’arrivée d’un cinquième membre, t. Un parcours long mais qui sécurise l’avenir de nos AOC pour les dizaines d’années à venir, et auquel la motivation et l’engagement des institutions, et plus particulièrement les équipes INAO de Laurent Fidèle à Bordeaux, ont largement contribué.»

Dès la récolte 2016, 30 nouveaux adhérents, une surface géographique de 500 hectares et une production de 10000 hectolitres supplémentaires ont ainsi intégré l’Union des Côtes de Bordeaux.Vidéo Côtes de Bordeaux

En soi ce changement va bien entendu renforcer l’offre mais c’est surtout un nouveau défi qui se présente aux vignerons de Sainte-Foy et à l’Union des Côtes de Bordeaux pour évoluer ensemble avec une communication et une promotion commune .Côtes de Bordeaux

« Nous sommes fiers de nos vins, de leur qualité… Mais nous avions aussi conscience que seuls, notre force de frappe était limitée, explique Christiane Deffarge, présidente de Sainte-Foy Côtes de Bordeaux. Nous sommes donc ravis de nous associer à d’autres appellations qui font de grands vins et dont nous partageons les valeurs.  » 

Du côté des vignerons, l’enthousiasme est unanime.  « En rejoignant l’Union, nous allons pouvoir bénéficier de son dynamisme et de moyens de promotion puissants sur les marchés export, confirme Hélène Kinder, vigneronne au château de Claribès, une position soutenue par Didier Roussel du château Grand-Montet. Avec l’Union, nous attendons un vrai gain de notoriété ».

Quant à l’Union des Côtes, c’est vers l’avenir avec un cinquième membre que se porte son regard : « Notre famille se trouve renforcée par cette venue. Notre offre s’enrichit avec l’apport de vins blancs moelleux et liquoreux, une véritable cohésion et une volonté de grandir ensemble qui laisse augurer un avenir prometteur, selon Patricia Zabalza, Directrice de l’Union des Côtes de Bordeaux. La nouvelle structure de fonctionnement à cinq membres prendra effet dès les premières opérations de promotion de 2017.

Quelques dates

1985 : Les vins des Côtes de Bordeaux décident de mettre leurs ressources en commun afin de se doter d’une véritable identité et de communiquer d’une seule voix : naissance de l’association des Côtes de Bordeaux.

2004 – Juillet 2007: Idée d’une marque collective de reconnaissance – l’AOC Côtes de Bordeaux – réunissant sous une même bannière les appellations de l’association. L’Association devient l’Union des Côtes de Bordeaux réunismodif CARTE AQUI COTESDEBORDEAUX-SECTORISEE-2013 V2sant les terroirs de Blaye, Cadillac, Castillon et Francs.  

Octobre 2008: publication au journal officiel du projet de cahier des charges de la nouvelle appellation. Celui-ci prévoit la mention d’un nom de famille commun – Côtes de Bordeaux – et d’un prénom – Blaye, Francs, Castillon ou Cadillac – qui valorise la personnalité de chaque terroir.

31 octobre 2009: En concertation avec l’INAO et les instances professionnelles de Bordeaux, naissance officielle de la nouvelle AOC « Côtes de Bordeaux ».

Décembre 2011 : Homologation du cahier des charges par décret.

Décembre 2013 : Premiers résultats économiques très prometteurs. L’Union est en ordre de marche.

Avril 2015 : Définition du positionnement des Côtes de Bordeaux et création d’une nouvelle identité visuelle.

Publicités

Auteur : Pascal Jassogne

Journaliste, chroniqueur, oenologue, zytologue et amateur de tout ce qui se boit mange ou se consomme. Grand ami de Bacchus et Gambrinus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s